Et là vous vous demandez si c'est un des multiples fantasmes de l'héroïne de "50 grey of shades" ! 
Mais non, nenni, point du tout ! Même si l'inspiration de ce tiramisu vient tout droit d'une trouvaille littéraire. C'est en lisant "l'école des saveurs" de Erica Bauermeister que m'est venue l'envie de préparer ce tiramisu. 
Je vous explique : ce livre raconte l'histoire de Lillian, une petite fille qui n'a que 4 ans quand son père les laisse seules, elle et sa mère. La maman de Lillian trouve refuge dans les livres au travers desquels elle vit par procuration, laissant son enfant s'adapter seule à sa nouvelle vie. Lillian redonnera le goût de vivre à sa mère par ses talents de cuisinière. Devenue adulte, elle ouvre un restaurant, ou plutôt un cocon gastronomique, où, en plus de servir sa cuisine, elle crée un atelier culinaire ou chaque élève apprend la cuisine et, surtout, les nombreuses sensations qu'elle peut procurer.
Ce livre m'a touché par sa sensualité et l'émotion qui en découle, raison pour laquelle je voulais le partager avec vous. Et comme ce blog est consacré à la cuisine, je souhaitais vous le présenter au travers d'une recette. Mon tiramisu est un peu différent de celui que Lillian appris à Ian, mais qu'importe...

Pour 6-8 parts :

- une vingtaine de biscuits à la cuillère
- 3 oeufs
- 2 cuillères à café d'extrait d'amande amère
- 250 g de mascarpone
- 30 cl d'expresso assez fort ( pour ceux qui ont une nespresso, j'ai pris du "Roma")
- 80 g de sucre vanillé
- 150 g de chocolat noir corsé
- 50 g de chocolat blanc 
- du cacao

Séparer le blancs des jaunes.
Fouetter les jaunes d'oeufs avec le sucre vanillé puis ajouter le mascarpone et l'extrait d'amande amère.
Battre les blancs en neige bien ferme avec une pincée de sel.
Ajouter les 3/4 des blancs à la préparation mascarpone-jaunes d'oeufs-sucre- amande amère en soulevant délicatement. Rajouter le dernier quart toujours en soulevant. Réserver.
Faire fondre le chocolat noir au bain-marie. Faire de même avec le chocolat blanc et ajouter un peu de lait si nécessaire. Etaler le chocolat noir sur une feuille de papier cuisson et mettre au frais jusqu'à ce qu'il soit bien dur. Pareil pour le chocolat blanc.
Tremper les biscuits dans le café à température ambiante et tapisser le fond d'un plat avec ceux-ci.
Verser un peu de crème puis déposer par dessus le chocolat noir durci de manière à faire un feuilleté.
Disposer encore les biscuits puis la crème et saupoudrer de cacao.
Décorer avec le chocolat blanc et du noir s'il vous en reste.

PA210781

 

"Ian passa le doigt au bord du tiramisu et le porta à sa bouche. La texture était tiède, crémeuse et douce, comme des lèvres s'ouvrant sous les siennes, le goût d'une parfaite imprécision, somptueux et pressant, mystérieux et rassurant. Debout dans la cuisine, Ian attendit Antonia, tous les sens en éveil, vivant, et il pensa que si les étoiles se mettaient soudain à pleuvoir dans sa cuisine en une grande, une somptueuse explosion, il n'en serait pas plus surpris que ça."

Je n'ai pas la prétention de penser que mon dessert pourrait procurer une telle émotion, mais en tout cas, on s'est bien régalé quand même :-)

 


PA210784